Tactique - Chapitre 5 : Les combinaisons avec prise préférentielle

Dans certains mécanismes combinatoires, il arrive qu’au cours de la manoeuvre, le joueur qui exécute la combinaison ait le choix entre plusieurs prise possibles. Si une seule de ces prises mène à un avantage, on parle alors de prise préférentielle.

Quelques combinaisons pour illuster le principe...

Le coup Arnoux

Egalement appelé coup du double bis, cette combinaison simple consiste à effectuer d’affilée deux rafles de deux pions.

Les blancs introduisent grâce à un double sacrifice deux prises de deux pions (voir diagramme).

diagramme
diagramme
diagramme

Les blancs peuvent prendre alors de deux façons : soit 28x10 soit 25x45. La deuxième prise ne donne rien car les noirs ont alors le trait et peuvent boucher le trou à 19. Il faut donc prendre de préférence à 10 puis après la reprise des noirs gagner un pion avec la deuxième prise.

diagramme
diagramme

Le coup du boulanger

Via une offre de deux pions, le joueur se donne le choix entre deux prises d’un pion; en choisissant judicieusement, il force l’adversaire à allonger la deuxième prise.

Exemple (voir diagramme).

diagramme
diagramme
diagramme

Le coup du tiroir

Cette combinaison est très proche de la précédente. Mais cette fois, l’offre initiale n’est constituée que d’un pion dans une position de type enchaînement.

Exemple (voir diagramme).

diagramme
diagramme
diagramme

Le coup de trappe

Cette manoeuvre utilise à la fois le principe de la lunette fermée et de la prise préférentielle.

Les blancs commencent par envoyer un pion noir en lunette (voir diagramme).

diagramme
diagramme

Pour que la combinaison soit efficace, il faut prendre en premier lieu le pion envoyé en lunette. Celui-ci ne participe pas à la rafle finale mais déclenche une prise meurtrière.

diagramme
diagramme

Le coup de mazette canadien

Il s’agit d’une combinaison rare qui emploie les astuces du coup de mazette et du coup de ricochet.

Il faut d’abord faire sauter le verrou 23 par une prise préférentielle (voir diagramme).

diagramme
diagramme

Et maintenant rebondir...

diagramme
diagramme
diagramme

Le coup Raman

Il porte le nom d’un joueur (champion français du début du XXeme siécle) qui l’a inventé.

Cette combinaison comporte plusieurs variantes qui utilisent notamment le principe de prise préférentielle.

Après le premier sacrifice, l’adversaire peut déjà choisir entre deux prises (voir diagramme)...

diagramme
diagramme

Sur cette première variante, le reste coule de source...

diagramme
diagramme

Regardons la deuxième variante...

diagramme
diagramme
diagramme

A nouveau un choix s’offre aux noirs...

diagramme
diagramme

Comme la prise du pion 21 en avant mène à la même catastrophe, il ne reste qu’à prendre le pion du centre 28...

diagramme
diagramme
diagramme