Précisions

Par dalmeida – le 16/06/19 à 22h20Divers

Voici quelques précisions suite à l'agitation observée sur le forum. J'ai indiqué que nous avons toujours des représentants dans les catégories cadets et juniors mais pas de manière systématique dans les catégories
espoir et mini - cadets. Voyons ce que nous avons fait au cours de ces dernières années.
Avons - nous envoyé des mini- cadets dans une compétition internationale ?
2013 Non
2014 Non
2015 Oui ( Théo , Antoine )
2016 Non
2017 Oui ( Tanguy, Damien )
2018 Non
Comme on peut le constater l'envoi de mini cadets n'est pas systématique. Pourquoi ceux qui s'agitent cette année
ne l'ont pas fait l'année dernière ou en 2016 , 2014 ou 2013 ? Il n'y a aucune obligation à envoyer des joueurs dans toutes les catégories. Nous faisons des choix en tenant compte des finances de la FFJD , des résultats et du niveau des joueurs. Le championnat d'Europe n'est pas une colonie de vacances. Il s'agit d'une compétition internationale pour laquelle nous faisons une sélection. Par ailleurs pour envoyer 20 ou 40 jeunes il faudrait des moyens financiers et des moyens humains importants. Les accompagnateurs ne se bousculent pas.
Jean D'Almeida

Réponses (10)

Par Sébastien Duplouy – le 16/06/19 à 23h21

Bonjour tout le monde,

Tout choix est quasi subjectif, on ne peut pas le nier, surtout lorsque le choix concerne des personnes.
On ne peut pas faire autrement. Donc le débat sur ce sujet restera récurrent malheureusement....
Après le tout pour qu'un maximum de personnes comprennent et respectent ce choix est la communication autour.
Et comme d'habitude c'est le néant...

Cela sera très difficile de me faire comprendre qu'on ne peut pas prévoir ce genre de situation en amont du Championnat de France des jeunes !! L'idéal serait de pouvoir communiquer le nombre de jeunes susceptibles de pouvoir partir aux Compétitions Internationales avant le Championnat de France des jeunes....

Jean, tu parles de niveau, et je comprends, mais peux-tu me dire quels sont tes critères pour sélectionner tel ou tel jeune ?
Exemple : Paul Marquille (5e cadets) a 1049 de CP, alors que Naël Saillard (champion de France minimes) va avoir 1072 de CP.
Ne faudrait-il pas également regarder le niveau par rapport aux autres jeunes de leur catégorie (européens et mondiaux) ? (je doute que la majorité des minimes ait plus de Volmac que celle des cadets...).
Dommage, cela aurait pu faire une bonne expérience pour Naël Saillard, et peut-être qu'il aurait pu progresser également grâce au Championnat d'Europe.... Courage Naël, l'année prochaine, tu seras cadet, cela pourrait le faire !! ;)

Tu parles également de finances, et ca on ne peut pas passer outre ce critère important.
Donc malheureusement, on ne peut pas envoyer davantage de jeunes.
Mais va falloir m'expliquer pourquoi à ce moment là nous envoyons autant de jeunes de -26 ans ??
Tu parles de sélection, mais j'ai pas l'impression qu'il y a une réelle sélection pour cette catégorie....
Oui, j'ai bien compris que les résultats du Championnats de France 2018 étaient la source du choix. (mais peut-être qu'envoyer seulement 2 jeunes de -26 ans était "suffisant").
A ce propos, va falloir corriger les résultats du Championnat de France car je ne vois nulle part les résultats de Robin...
(Tu parlais à l'époque à Riom qu'il fallait faire progresser nos -26 ans, je suis entièrement d'accord avec toi, mais entre la progression d'un jeune de -26 ans et le fait qu'un minime puisse arrêter de jouer aux dames parce qu'il ne part au Championnat d'Europe/Monde, mon choix est vite fait)

N'oublie pas également que l'image de la FFJD que nous renvoyons auprès des jeunes et des parents (surtout) est très importante !!
J'espère que les parents de Naël comprendront pourquoi le Champion de France minimes ne part pas cette année, alors que 5 cadets partent...
Et n'oublie pas que ton argument : "Tu n'as qu'à te présenter aux élections" ne fonctionne pas avec les parents des jeunes...


Bonne soirée.

Sébastien

PS : Attention, je n'ai rien contre les personnes que j'ai mentionnées bien au contraire !, il s'agit simplement d'exemple...
Je leur souhaite le meilleur pour ce Championnat d'Europe (et pour certains le Championnat du Monde) !!
Allez la France !!

Par dalmeida – le 17/06/19 à 07h18

Sébastien
Je fais des choix et je les assume. Voici quelques principes à la base de mes choix. Je veux absolument qu'il y ait des filles dans notre délégation.
J'ai par exemple sélectionné Juliette l'année dernière alors que nous n'avons pas envoyé les garçons mieux classés qu'elle au championnat
minimes 2018. Tu n'as émis aucune protestation à cette occasion. J'ai indiqué que nous n'envoyons pas de manière systématique de représentants
en mini - cadets et espoirs. J'ai cette année contacté initialement trois cadets : Tanguy , Alan et Damien. Il y a eu une incertitude sur la participation de deux d'entre eux. Elle n'est d'ailleurs pas totalement levée. J'ai donc contacté Paul. Il faut communiquer les noms dans l'urgence et certains parents ou responsables de clubs ne sont pas réactifs. J'ai effectivement parlé du niveau. Si nous avons un jeune exceptionnel il faut
l'envoyer. Kevin est allé jouer en espoir. C'est comme cela que je vois les choses. Tu n'es pas obligé d'avoir le même point de vue que moi.
Je suis président et donc j'agis. Toi tu commentes . Chacun est dans son rôle. Je ne comprends pas très bien l'allusion à Robin ...C'est un jeune
homme très bien !
Jean

Par Philippe Jeanneret – le 17/06/19 à 09h31

Je fais.
J'assume.
Mes choix.
C'est évidemment là que réside le problème. En l'absence de règle précise, on fait dans l'arbitraire.
Personne ne doute de la valeur et du potentiel des jeunes qui seront envoyés en Pologne.
L'agitation autour de la sélection n'existe que parce qu'il n'y a pas de règle validée par l'ensemble de la communauté damiste.
C'est donc un chantier qui apparemment n'a pas été ouvert .Il faudra donc que la prochaine équipe règle cela. Elle aura (je l'espère) une année entière pour combler ce vide.
Le directeur des tournois assume ses choix. Le contraire eut été étonnant.
Peut on se résoudre à ce que les directeurs des tournois futurs disent : "La liste des qualifications internationales est éffectuée par le directeur des tournois conformément aux statuts. J'accomplis donc chaque année cette tâche depuis que j'exerce cette fonction. Je fais des choix et je les assume. "
Cette phrase montre un côté arbitraire fortement dérangeant pour une fédération sportive.

Par dalmeida – le 17/06/19 à 09h51

Philippe
Faire une sélection , c'est faire des choix. Il ne faut justement pas faire de règles rigides. Le nombre de qualifiés dépend de nos finances.
Le championnat n'a pas le même coût s'il se déroule aux Pays Bas et que j'amène des jeunes en voiture ou lorsque c'est à l'autre bout de l'Europe. Pour de nombreuses raisons , nous n'envoyons pas systématiquement des mini - cadets mais s'il y a Tanguy ou Damien il faut
le faire. J'ai fait des choix de la même nature pour Kevin ,Théo Delhoume , Anastase , Anthony et quelques autres qui étaient au dessus
du lot. C'est cela un travail intelligent de sélection et non l'application mécanique de règles rigides.
Donc je fais des choix et je les assume. Qui osera dire que l'un de mes choix a été arbitraire?
Jean

Par Philippe Jeanneret – le 17/06/19 à 10h36

Jean,
Je préfère quant à moi des règles acceptées par tous. Cela évite les frustrations.
Ces règles peuvent prendre en compte les aléas financiers.
Les choix reposant sur une seule personne sont sujettes à caution.

Par dalmeida – le 17/06/19 à 10h47

Parfait Philippe
Règle numéro 1 : Nous n'envoyons jamais d'espoir !
Et puis un jour on a un Kevin ... On ne l'envoie pas en espoir conformément à la règle acceptée par tous . Très intelligent !
Faire une sélection c'est faire des choix et non appliquer mécaniquement des règles rigides acceptées par tous.
Il faut naturellement que le sélectionnaur soit intelligent et intègre.
Quelles sont les règles mécaniques qu'utilise Didier Deschamps quand il constitue l'équipe de France ?

Par Philippe Jeanneret – le 17/06/19 à 11h51

Le Foot. Un sport qui n'est absolument pas tributaire de la forme physique des joueurs.
Le critère sportif pour nous est le classement. D'autres critères fondés sur le règlement intérieur doivent aussi être pris en compte (un joueur qui ne se serait pas bien comporté par exemple lors d'une précédente rencontre internationale par ex mais là aussi il faut des règles)
Cela n'a rien à voir avec la forme du moment et la sélection d'une équipe de foot.

Ce qui est gênant c'est ce mélange de critères sportif (je reviens aux dames) reposant sur le classement national (résultats aux derniers championnat de F) et cette part d'arbitraire reposant sur les choix d'une seule personne.
Comment alors éviter des choix discutables dans le futur sur la personnalité des joueurs, leur rapport avec le sélectionneur, etc.
Chaque jeune a une valeur. Les critères doivent être validés par un ensemble de technicien pour que n'apparaisse pas un sentiment légitime d'injustice.

Par dalmeida – le 17/06/19 à 13h12

Philippe
J'ai expliqué en long et en large mon point de vue. Qu'il y ait une poignée de personnes sur le forum en désaccord avec moi ne me pose
aucun problème. Les adhérents donnent leur point de vue sur mon action lors des AG. Tout va très bien pour moi !
Jean

Par dalmeida – le 17/06/19 à 18h14

Petite précision pour ceux qui découvrent cette année le fonctionnement de la FFJD.
Les missions du directeur des tournois sont définies dans l'article 11 des statuts et
précisées dans la section 2 Article 13.7 du règlement intérieur. Les statuts et le
règlement intérieur ont été adoptés par une écrasante majorité des adhérents de la
FFJD. Ils sont donc beaucoup plus importants que quelques opinions exprimées
sur le forum. Mais .. bon . Je suis vacciné !
Jean

Par dalmeida – le 18/06/19 à 19h57

Je reprends ici l'essentiel d'une réponse faite à un mail d'Yves Bernardeau qui semble avoir compris les données du problème.
Nous envoyons toujours des jeunes dans les catégories juniors et cadets. L'envoi des jeunes dans les catégories mini- cadets et
espoirs n'est pas systématique. Au cours des 6 années 2013 - 2018 , nous n'avons envoyé des mini-cadets que deux fois. Il s'agissait
de joueurs de bon niveau. De plus les parents de ces jeunes étaient présents. L'envoi de très jeunes joueurs pose de gros problèmes.
Ils ne sont pas autonomes. La compétition est dure. Il faut faire 9 parties longues en 6 jours. Cela n'a rien à voir avec les parties
semi-rapides. Les jeunes craquent. Il faut leur remonter le moral et en même temps s'occuper des autres. On ne peut généraliser la participation
des très jeunes qu'en multipliant les accompagnateurs mais cela coûtera cher à la FFJD. On ne peut exiger la présence des parents car certains
n'ont pas les moyens de payer le voyage et le séjour. Voilà les données du problème. Il faut des moyens financiers et humains importants pour
généraliser l'envoi de très jeunes joueurs. La FFJD fait un effort particulier pour les filles. Mais la participation d'une très jeune fille suppose
un accompagnement adapté. On pourrait enfin ajouter les éventuels problèmes de santé ou autres difficultés avec comme corollaire la responsabilité du président sur le plan judiciaire. Les choses sont donc beaucoup plus complexes qu'on ne le croit.
Jean D'Almeida